Faire germer ses graines

lundi, avril 20, 2015

Bonjour à tou(te)s !

Voilà bien longtemps que je n'ai rien posté ici, et pour cause : ce n'est pas l'envie qui manque, mais c'est plutôt que ces derniers temps, mon alimentation a pas mal évolué. En effet, certain(e)s d'entre vous le savent sans doute, j'ai commencé une formation de naturopathie et au fil de mes apprentissages et de mes découvertes, j'expérimente sur moi-même pour me faire une idée des résultats que l'on peut espérer en modifiant son alimentation de telle ou telle façon. C'est donc un peu le chaos dans mon quotidien culinaire et j'attends de stabiliser ma nouvelle alimentation avant de vous proposer de nouvelles recettes ; juste le temps de prendre mes marques !

En attendant, aujourd'hui, je voulais partager avec vous mes astuces sur la germination des graines, avec un petit focus sur les mucilagineuses, redoutées des débutants, ainsi que sur leur conservation et les différentes manières de les consommer.

Lentilles germées

Pourquoi faire germer ses graines ?

Je ne serai pas longue, le net regorge d'informations à ce sujet, mais en deux mots : une graine germée est en fait une graine qui mute vers le stade de plante, c'est donc une toute jeune plante en pleine croissance. Et qui dit croissance dit besoins nutritionnels élevés. La graine est en fait le premier stock de nutriments dans lequel puisera la jeune plante pour son développement. Le fait de faire germer ses graines les sort de leur dormance et "active" et multiplie tous ces nutriments afin de les rendre biodisponibles pour le développement de la plante.
Manger des graines germées, c'est manger un condensé de vie !

Par quoi commencer ?

Il existe plusieurs types de graines, mais retenez qu'il y a des graines très faciles à faire germer (légumineuses, céréales, légumes variés...), et d'autres, plus exigeantes : les mucilagineuses (lin, roquette, moutarde, basilic, cresson, etc). Une fois trempées quelques minutes, on peut voir autour de la graine une sorte de gel gluant qui exige un traitement à part pour la germination. 

La graine la plus couramment germée est l'alfalfa : elle germe très facilement, est très bon marché et a un goût assez neutre. Elle est parfaite pour s'initier à la germination et pour s'habituer au goût des graines germées. 

Début de germination de graines d'alfalfa en germoir bocal

Comment faire germer ?

Vous pouvez vous procurer un germoir dans le commerce, il en existe plusieurs sortes : les germoirs à étages, les germoirs en verre...
Mais si vous doutez et souhaitez vous entraîner avant d'investir, sachez que vous pouvez vous fabriquer un germoir bocal très facilement, et presque gratuitement. 

Il vous faudra :

- un pot en verre (bocal de cornichons, de confiture...)
- une compresse de gaze (oui oui, celles de votre pharmacie)
- un élastique

Il vous suffira de disposer vos graines dans le bocal, de recouvrir l'ouverture avec la compresse et de la maintenir avec l'élastique. Votre germoir est prêt !

Pour faire germer vos graines, rien de plus simple : faites-les tremper une nuit dans de l'eau. Le matin au réveil, égouttez-les, et laissez-les tranquille toute la journée. Le soir, rincez-les, égouttez-les. Le lendemain matin, re-belote. Continuez ainsi jusqu'à germination (entre 2 et 10 jours en moyenne selon les graines). Tâchez de ne pas oublier les deux rinçages quotidiens, sans quoi le défaut d'humidité pourrait vous causer quelques problèmes. 
Rincez soigneusement vos graines avant de les consommer.

Et les mucilagineuses, alors ?

Nous y voilà ! Je vais vous faire part de ma méthode pour faire germer les mucilagineuses. Je raffole des germes de moutarde et de roquette, et je voulais en avoir sous la main tous les jours. Il a donc fallu que je trouve un autre système que les coupelles du commerce, qui auraient pris trop de place sur la petite étagère végétale de ma cuisine :)

J'ai donc copié le principe, mais en version récup : voici comment réaliser votre coupelle de germination avec presque rien !

Il vous faut :

- des petits pots en verre, type ramequins de crèmes brûlées ou crèmes dessert
- des compresses de gaze
- un élastique

Vous allez me dire : quelle est la différence avec le germoir bocal ? Tout simplement l'emplacement des graines ! 
Préparez votre germoir de façon classique (la compresse fixée avec l'élastique). Faites tremper les mucilagineuses environ 15 minutes dans l'eau, pour qu'elles forment leur gel. Puis disposez-les sur la compresse, en veillant à bien les étaler de façon à ce qu'elles ne soient pas superposées.

Graines de roquette disposées sur un germoir coupelle
Il ne vous reste plus qu'à remplir votre pot d'eau à ras bord. En procédant de cette manière, le mucilage restera emprisonné sur la compresse, l'eau sous les graines attirera les racines, et les pousses, quant à elles, iront naturellement vers le haut. Quand elles seront suffisamment développées (entre 5 et 10 cm), il vous suffira de les couper au-dessus de la compresse et des graines, et de les ajouter à votre plat. 

Roquette germée
Quotidiennement, surtout au début de la germination, il est bon de pulvériser de l'eau sur les graines à l'aide d'un petit spray ou d'un vaporisateur, afin que le mucilage reste mouillé. Veillez également à maintenir le niveau d'eau du pot au ras des graines.

Moutarde germée

Conseils et astuces

-:- Remplacez les compresses par de la moustiquaire, et votre germoir sera plus durable !
-:- Pour les graines à germination longue (mucilagineuses entre autres), procédez à un roulement en fabriquant 3 ou 4 petits germoirs : mettez des graines à germer tous les trois jours, ainsi, vous en aurez toujours à disposition !
-:- Les légumineuses germées consommées crues peuvent remplacer avantageusement la version cuite : accompagnées de céréales (germées elles aussi, tant qu'à faire !), vous disposerez de protéines complètes déjà décomposées en acides aminés assimilables par l'organisme !
-:- Certaines graines une fois germées ont un goût prononcé qui peut être un peu désagréable à certain(e)s. Mon astuce pour s'y habituer, est de les cuire 1 à 2 minutes à la vapeur afin d'atténuer le goût terreux auquel nous ne sommes pas habitués. Petit à petit, vous ajouterez des graines crues (1/4 crues, 3/4 cuites, puis moitié-moitié, etc, jusqu'à ce qu'il soit devenu inutile de les cuire).
-:- Vous pouvez tricher avec les mucilagineuses, et en faire germer de très petites quantités dans un germoir à étages, à condition de les mélanger à des légumineuses, par exemple. Une part de mucilagineuses pour 6 à 8 parts d'une autre graine, et la germination devrait se passer correctement ! Mais l'idéal reste toutefois le germoir-coupelle :)
-:- L'idéal est de faire germer la juste quantité de graines pour votre repas. Ainsi, chaque jour, vous libérez un germoir (ou un étage) et vous pouvez mettre de nouvelles graines à germer. Si vous avez eu l’œil plus gros que le ventre, pas de panique ! Vous pouvez conserver vos graines germées dans un sac congélation préalablement perforé à l'aide d'une épingle : faites de nombreux petits trous dans tout votre sac, entreposez-y vos graines germées sans les tasser, elles doivent rester aérées, puis conservez-les 3 à 5 jours au réfrigérateur. 

Bon appétit !!

Vous aimerez aussi

2 commentaires

  1. Moi qui n'aime pas trop le goût terreux des graines, merci pour l'astuce de la vapeur! Ca pourrait me réconcilier avec mon bocal-germoir.
    Faut que j'essaie ta technique avec le cresson que j'ai, je ne savais pas trop comment faire (je ne m'étais pas rendue compte que c'était des graines à mucilage avant achat) donc ton article tombe à pic :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Sarah, merci de ton passage ici !
      Ravie d'avoir pu te donner envie de te remettre à la germination, j'espère que la légère cuisson te sera salutaire pour le goût. En suivant la petite transition ça devrait le faire. Un autre astuce consiste à les manger crues, mais avec des aliments cuits qu'on aime beaucoup. En général, ça passe bien comme ça. Et puis, ne pas en manger trop d'un coup, les ajouter à petite dose.
      Pour ton cresson, je suis curieuse de connaître tes résultats avec la technique de la petite coupelle :)
      Pour l'instant en procédant ainsi je n'ai rien raté... je touche du bois.
      Au plaisir de te lire !

      Supprimer

Copyright

Contenu soumis aux droits d'auteurs. Merci de bien vouloir citer vos sources lors de vos partages !